Coordonnées

Isabelle Strulovici-Kamgang

12 rue Prosper Ferradou

31700 Blagnac

 

Tél. : 06.41.68.46.20

 

N° ADELI : 31 93 1605 5

N° Siret : 79418673400016

 

Quel "psy" choisir ?

Psychiatre, psychologue, psychanalyste... Il est parfois difficile de s'y retrouver parmi tous ces professionnels... Chacun a ses spécificités. Voici quelques informations pour vous permettre de choisir le professionnel qui vous conviendra le mieux.

 

Le psychiatre : c’est un médecin spécialisé en psychiatrie. Il a un bac + 10 en médecine (dont 4 ans de spécialisation en psychiatrie). Il diagnostique, traite et tente de prévenir les maladies mentales, les troubles psychiques et les désordres émotionnels. Il peut prescrire des médicaments psychotropes (antidépresseurs, anxiolytiques ou neuroleptiques) et proposer une psychothérapie visant à générer chez le patient un changement via une relation par la parole. En cas de trouble grave (schizophrénie, anorexie, psychose…) qui met en danger le patient ou son entourage, le psychiatre peut préconiser une hospitalisation. Les consultations chez le psychiatre sont remboursées sur la base du tarif de la Sécurité Sociale (en secteur 1 : 43,70 € remboursés 29,59 €).

 

Le psychologue : c’est un professionnel de santé. Il a un bac + 5 après des études en psychologie à l’Université. Le titre de psychologue est protégé par la loi. Tout psychologue en exercice doit s’inscrire auprès de l’Agence Régionale de Santé afin d’obtenir un numéro au répertoire national ADELI (comme les médecins et les professions paramédicales). Il existe différentes spécialisations en psychologie : psychologie sociale, psychologie du travail, gérontopsychologie, psychologie de la santé… Les spécialisations s’intéressent plus particulièrement à un âge (enfant, adolescent, adulte, personne âgée) ou à un domaine de la vie (travail, relations aux autres, lien avec la santé physique…) Les objectifs et les méthodes utilisées par le psychologue varient en fonction de sa spécialisation et du public : évaluation (tests, questionnaires), conseils, psychothérapie…

Le psychologue n’a pas le droit de prescrire de médicaments et ses consultations ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale (il existe néanmoins des mutuelles qui remboursent quelques consultations).

 

Le psychanalyste : Pour devenir psychanalyste, il faut avoir suivi soi-même une psychanalyse mais aucune formation universitaire n’est nécessaire, même si la plupart des psychanalystes appartiennent à une école de psychanalyse. Il existe différents courants : freudien, lacanien, jungien… Le titre de psychanalyste n'est pas reconnu par l’Etat. La psychanalyse est une théorie et une méthode thérapeutique conceptualisées à l’origine par S. Freud. Elle postule que c’est notre inconscient qui dicte nos comportements "à notre insu". Le psychanalyste tente de comprendre le patient grâce à l’association libre où le patient est invité à dire tout ce qui lui passe par la tête. Le psychanalyste peut également interpréter les rêves, les lapsus et les actes manqués. L’objectif d’une psychanalyse est la compréhension et l’acceptation par le patient de son fonctionnement, avec "éventuellement" une guérison des symptômes (mais ce n’est pas l’objectif premier).

 

Le psychothérapeute : c'est un professionnel qui pratique une ou plusieurs psychothérapies. Jusqu'à une époque récente, n'importe qui pouvait se dire "psychothérapeute", ce qui a entraîné quelques dérives. Heureusement, le titre de psychothérapeute est protégé depuis 2010 et il faut avoir suivi une formation théorique et un stage pratique validés par une école pour y prétendre. Le psychothérapeute peut également être psychiatre ou psychologue, mais ce n'est pas toujours le cas. La psychothérapie est un traitement psychologique pour un trouble mental, pour des perturbations comportementales ou pour tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique. Une psychothérapie a pour but de favoriser chez le patient des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif (c'est-à-dire la façon dont il pense, voir la rubrique suivante "TCC"), émotionnel, comportemental, dans ses relations aux autres, dans sa personnalité et dans son état de santé. Il existe de nombreuses thérapies (EMDR, TCC, psychanalyse, thérapie systémique…). Quelle que soit l’école psychothérapeutique, "l’alliance thérapeutique" constitue le premier facteur d’efficacité et ce, bien au-delà des techniques spécifiques. Elle comprend 3 éléments : la relation affective du patient envers son thérapeute ; la compréhension empathique et l’implication du thérapeute ; l’accord patient-thérapeute sur les objectifs et les tâches de la thérapie. Il est donc important, quand on choisit un "psy", de s'informer sur la méthode qu'il utilise et de se sentir à l'aise et en confiance sur le plan relationnel.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Isabelle Strulovici-Kamgang